Hugo Hofstetter «fier de porter le maillot Cofidis !»

Hugo Hofstetter est l’un des français les plus rapides du peloton amateur. Licencié au CC Etupes, cet alsacien de 21 ans s’était révélé l’an passé avant de littéralement éclore en 2015. Sprinteur mais aussi costaud lorsqu’il termine 6e des Championnats de France Amateurs, sorti seul derrière le quinté de tête dans le final. Des qualités qui l’ont promu stagiaire du Team Cofidis pour la fin de saison.

Le 2 août dernier, Hugo Hofstetter prend le départ de la Polynormande, épreuve de la Coupe de France. Vêtu du tricot rouge de la formation nordiste Cofidis, Hofstetter s’en va disputer la première course de sa carrière chez les pros. «Un sentiment de fierté d’avoir un tel maillot sur les épaules !» confie l’intéressé, revanchard après un début de saison compliqué par ses études. «La Polynormande, c’était une belle expérience. J’ai pu établir un premier contact avec Nacer (Bouhanni), le leader de l’équipe. Le courant est tout de suite bien passé avec les différents coureurs de l’équipe» se réjouit Hugo Hofstetter, un petit jeune au coeur d’un dispositif bien huilé.

Hugo_Hofstetter_CCEtupes_Cyclisme_Cofidis_StagiaireUne première expérience réjouissante mais bien harassante pour un jeune coureur de 21 ans, posté aux avant-postes du peloton, à chasser les fuyards. «Une lourde tâche» pour une première. «Je ne devais pas perdre trop de temps mais personne ne voulait collaborer. Seul Roubaix Lille Métropole a posté un coureur mais il faisait de très courts relais. Je me suis mis à bloc. J’ai apprécié remplir cette mission pour Nacer et pour l’équipe. Dommage qu’on n’ait pas reçu plus de soutien.» regrette le troisième de Paris-Roubaix Espoir, en mai dernier.

«Chez les amateurs, je n’avais jamais fait ça !» Après avoir tenté de prendre les échappées matinales, Hugo Hofstetter a senti le faussé entre le monde professionnel et amateur. «Qu’est-ce que c’était dur de reprendre les roues après avoir tenté sa chance. En amateur, la récupération est beaucoup plus facile.» Le coureur du CC Etupes n’était pas totalement dépaysé dans le peloton de la Polynormande. À ses côtés, Fabien Doubey (stagiaire FDJ) et Léo Vincent (stagiaire Roubaix) réalisaient aussi leur baptême dans l’élite du cyclisme. «Avant la course, je suis allé voir Fabien. Avec nos nouveaux maillots, on s’est un peu chambrés surtout Léo, quand je me suis porté en tête de peloton pour rouler !»

Hugo_Hofstetter_CCEtupes_Cyclisme_Cofidis_StagiaireTour du Poitou-Charentes, la Belgique, l’EuroMétropole Tour pour finir sur Paris-Tours ? «Pourquoi pas… Ce sont des courses qui correspondent à mon physique et à mon potentiel.» Après une déception sur les Championnats d’Europe Espoir, où il espérait une breloque, espoirs dissipés par trois rayons cassés dans le final, Hugo Hofstetter espère finir l’année en trombe. «Un bon résultat avec Cofidis et une sélection pour le mondial, ce serait génial.» Et un contrat pour 2016 ? «… J’espère. L’équipe me suit déjà depuis l’an passé. Ils m’ont fait confiance jusqu’ici. J’y crois.»

Par Josselin Riou
@Josselin_Riou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s