Quentin Valognes, la plume des pelotons

[POUR ACHETER LE LIVRE DE QUENTIN VALOGNES]

Quentin Valognes n’a rien de commun. À six ans, il est diagnostiqué diabétique. Mais rien, depuis, ne l’a empêché de vivre ses rêves. Sa vie, son bonheur, ses victoires, le Normand de 19 ans le couche sur papier blanc. De sprinteur dans les pelotons américains, Quentin Valognes se mue en écrivain.

Cette envie d’écrire un livre, Quentin Valognes la nourrit depuis un certain temps. À peine majeur en France, pas encore aux Etats-Unis, pays où il réside, le natif de Rocheville, petite bourgade du nord de la Manche, possède un certain recul sur sa vie. À juste titre. Depuis treize ans, il vit avec quelqu’un. Ce quelqu’un ne le quitte jamais. C’est presque devenu son meilleur copain. Ce quelqu’un n’a pas toujours été d’accord pour que Quentin s’adonne à la pratique du cyclisme. Mais aujourd’hui, ce quelqu’un l’a rendu plus fort. Ce quelqu’un, c’est Diab.

Photo - Leslie Corbel / Championnat de France Espoir
Photo – Leslie Corbel / Championnat de France Espoir

«Le diabète a façonné mon caractère»

Diab, du nom de la maladie avec laquelle Quentin Valognes doit vivre, chaque jour : le diabète. «Jeune, le diabète m’en a fait voir de toutes les couleurs, confie le Manchois. Un jour, alors que j’étais à l’hôpital, on m’a dit que je devrais faire plus attention à moi si je voulais poursuivre le sport à haut niveau.» C’est alors que le jeune cycliste redouble d’efforts. Pour surmonter les obstacles mis en travers de sa route. Aujourd’hui, il a réussi.

Coureur au sein de l’équipe développement du Team Novo Nordisk, le Normand veut faire passer un message. «Le diabète délivre un caractère particulier aux patients. Un caractère de guerrier. Je me suis rendu compte que la maladie n’est pas une fatalité. On peut vivre ses rêves. Il suffit d’y croire.» Ce livre, il y pense depuis son premier stage aux USA, en 2012, avec l’équipe managée par Phil Southerland. «Il est le premier à croire en chacun de nous, à nous pousser, nous motiver pour atteindre nos rêves.»

Fort de la confiance du technicien américain de 33 ans, Quentin croit en ses rêves. Avec en ligne de mire un passage dans l’équipe professionnelle et pourquoi pas un Grand Tour. «L’objectif du Team Novo Nordisk, c’est de disputer le Tour de France en 2021. J’aurais 25 ans. J’ai encore un peu de temps mais j’y pense.» remarque l’aîné d’une famille de cyclistes. Pauline – 17 ans – et Thibault – 15 ans – s’épanouissent aussi au guidon de leurs vélos.

Et peut-être qu’eux aussi, un jour, ils vivront de leur passion aux États-Unis comme leur idole de grand frère. Outre-Atlantique, Quentin Valognes a découvert une nouvelle facette du cyclisme international. «J’apprends tellement avec l’équipe là-bas. Sportivement, humainement, personnellement. L’expérience est géniale. Je fréquente plein de personnes de nationalités différentes. J’ai appris à parler russe et je me remets à l’allemand et l’espagnol !» s’émerveille le fils de Didier, célèbre speaker sur les courses cyclistes. Mais Quentin n’oublie pas ses priorités. Chaque jour, il engrange les kilomètres. Malgré le froid et la pluie qui frappent la Normandie. Pour continuer à vivre ses rêves.

Depuis, Quentin a terminé l’écriture de son livre. L’ouvrage, Diab Un Ami Pour La Vie, est disponible en pré-commande sur son site, quentinvalognes.com, et ce jusqu’au 1er octobre, date de sortie officielle du livre. N’hésitez plus.

Par Josselin Riou
@josselin_riou

Une réflexion sur “Quentin Valognes, la plume des pelotons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s