Chambéry Cyclisme Formation

Aurel : CCFAurélien Paret-Peintre – VC Annemasse
«J’ai reçu des propositions de l’étranger»

Aurélien Paret-Peintre, le grand et fin grimpeur rhônalpin de 18 ans, se distingue quand la route s’élève. Lauréat du Challenge National Juniors 2013, le coureur d’Annemasse découvrira l’Elite du cyclisme en DN1 sous les couleurs de Chambéry Cyclisme Formation.

«Ma saison 2014 fût satisfaisante. Je peux même dire très satisfaisante. De mars à septembre, j’ai été très régulier en terme de résultats. J’ai atteint tous les objectifs que je m’étais fixé en début de saison. À savoir être présent sur le Challenge National, comme je l’avais fait en Junior 1, mais aussi être présent en Equipe de France et réussir au niveau international. Le contrat est rempli. Mais ce n’a pas été facile. Je me sentais très attendu en France. Mes bons résultats au niveau international m’ont mis sur une bonne dynamique pour la suite de la saison. Je pense que l’ambiance du groupe France m’a boosté !

Durant mes années Juniors, j’ai pu découvrir ce qu’était le haut niveau. Aussi bien national qu’international. J’ai beaucoup appris sur la pression, la gestion des courses par étapes, comment défendre un maillot de leader. Plein de choses qui peuvent paraitre anodines mais qui sont en réalité difficiles à gérer. Avoir pu les découvrir à 18 ans, c’est un bonus pour l’avenir. Le club d’Annemasse est une vraie famille. En essayant d’atteindre le haut niveau, j’ai pu voir à quel point la présence et le soutien de l’encadrement étaient importants.

Depuis 2013, j’ai eu plusieurs contacts avec les équipes de Divisions Nationales Françaises mais aussi quelques équipes étrangères. Mais la première formation à m’avoir contacté, c’est le CCF avec Loïc Varnet. J’ai étudié d’autres propositions mais la structure de Chambéry m’a attiré. Que ce soit sur le vélo ou en dehors, Chambéry apporte beaucoup à ses coureurs. Nous sommes suivis de près. Le calendrier est intéressant et le club nous permet de commencer la saison en 2e catégorie pour monter en milieu de saison en 1ère catégorie. C’est intéressant pour faire la transition entre Juniors et l’Elite.

En 2015, je veux avant tout apprendre. Engranger de l’expérience et aider mieux mon équipe. J’espère évidemment gagner quelques courses mais avant tout me servir de cette saison pour pouvoir gagner des grandes courses d’ici deux à trois ans.»

Rémy Rochas : 2014Rémy Rochas – La Motte Servolex
«La Classique des Alpes, on s’en souviendra…» 

Le grimpeur de poche rhônalpin, vainqueur de la Classique des Alpes 2014, pourrait être le prochain grand grimpeur français. Passe partout, il n’est pas à plaindre dans l’effort solitaire. L’an prochain, pour sa première année Espoir, Rémy Rochas, 18 ans, défendra les couleurs de Chambéry.

«2014 a confirmé ma première saison passée chez les Juniors. Ce fût une bonne saison où j’ai notamment pu porter le maillot de l’équipe de France tout au long de l’année. Ce qui prouve aussi ma régularité à haut niveau. J’ai gagné quelques belles courses dont une qui a marqué beaucoup de monde du fait de sa notoriété. J’étais dans mon jardin sur cette Classique des Alpes. Ma seule grosse déception de la saison, c’est de ne pas avoir pu prendre part aux Championnats du Monde à Ponferrada. À cause d’une double fracture survenue lors du stage de préparation. Désormais, c’est du passé. Je suis concentré sur 2015 ! 

En Juniors, j’ai beaucoup appris sur le vélo et sur moi-même. J’ai gagné en expérience et beaucoup progressé physiquement. D’ailleurs, je tiens à remercie mon ancien club de La Motte-Servolex pour avoir su m’accompagner tout au long de ces années. C’est notamment grâce à eux et leur confiance que j’ai pu devenir ce que je suis. 

J’ai discuté avec le club sur mon avenir et mon possible changement d’équipe. Le CCF était venu me contacter dès ma première année chez les Juniors. Certains anciens coureurs de La Motte Servolex étaient déjà passés par Chambéry. J’en ai beaucoup parlé avec eux. Tous ces avis m’ont fait choisir le CCF pour 2015. La proximité du club a également joué. J’ai reçu d’autres propositions mais le projet chambérien me semblait le plus intéressant.

Je n’ai pas encore d’objectifs définis pour la saison à venir. Avec l’encadrement de l’équipe, nous sommes en train de définir mon calendrier de course et donc par la même occasion quels seront mes objectifs. Je peux juste vous dire que je ferai ma reprise à la mi-février sur le Tour de l’Ardèche Méridionale. Je suis un attaquant et j’ai toujours l’envie de vaincre. J’espère que ce sera toujours le cas chez les Elites !»

Jaap de Jong : CCFJaap De Jong – TWC Maaslandster Zuid Limburg
«J’ai été très bien accueilli»

Ce néerlandais de tout juste 19 ans n’est pas encore connu en France. Mais s’il rejoint Chambéry Cyclisme Formation ce n’est pas pour faire de la figuration. Étudiant en Français à l’université, Jaap de Jong vise les Championnats Nationaux de Contre-la-Montre en 2015.

«L’an dernier, je n’ai pas passé un bon hiver. Je n’avis participé qu’à quelques courses sur piste, mais rien de plus. Cette année, tout est nouveau pour moi. On s’entraine depuis début novembre très sérieusement. Et dans quelques jours, je partirai en Espagne pour peaufiner ma préparation en vue du début de saison. Dès le 15 février, la saison reprendra !

J’ai décidé de rejoindre Chambéry car c’est vraiment une très bonne équipe. Quand je suis arrivé, j’ai été super bien accueilli. Tout l’effectif est incroyable. Cet accueil me motive vraiment pour la saison à venir. Le réel objectif de ma saison 2015, ce sera le Championnat des Pays-Bas de contre-la-montre. Je suis un pur rouleur, spécialisé dans le chrono. Mais je me débrouille assez bien sur des courses casse-pattes et rythmées.»

victor tournieroux : CCFVictor Tournieroux – EC Felletin en Creuse
«2014 était une année de transition» 

Discret et pourtant Victor Tournieroux, 19 ans, fait sa place. De l’EC Felletin, le Limousin rejoint Chambéry Cyclisme Formation. Un bond dans sa carrière pour s’envoler vers de nouveaux objectifs.

«2014 était ma première année chez les Espoirs. J’avais vraiment à coeur de bien faire mais je voulais avant tout apprendre pour mes saisons futures. J’ai pu découvrir le niveau Elite et Espoir français. Globalement, je suis assez satisfait. J’ai pu prendre part à de belles courses et glaner quelques résultats intéressants. Pour moi, 2014 était une année de transition.

Mon passage à Felletin fût assez court puisque je n’y suis resté qu’une saison. Mais c’est vraiment une belle équipe de Division Nationale 3. Il y a une superbe entente entre les différents coureurs. Les plus expérimentés du groupe ont pu me donner de très bons conseils en courses. Ce sont des remarques qui me seront précieuses à l’avenir. Je tiens à les remercier. Eux, le staff ainsi que le président du club qui ont su me faire confiance cette saison.

J’avais envie de tenter l’aventure ailleurs. J’ai donc décidé de quitter Felletin-Ussel et de continuer ma progression dans une structure qui me semblait être la meilleure : Chambéry Cyclisme Formation. J’ai toujours apprécié la structure du CCF. Je suis content de me retrouver là-bas pour la saison à venir même si j’avais d’autres propositions, j’ai préféré Chambéry. J’ai eu contact avec Loic Varnet, le Manager Général de l’équipe. J’ai finalement intégré l’équipe en Septembre, au moment de la rentrée des classes. 

L’an prochain, j’aimerai pouvoir prendre ma chance sur certaines courses Elites ou de Classe 2. Mais avant tout, il faudra aider le collectif chambérien. J’espère que l’équipe pourra décrocher de beaux résultats collectifs. Pour le moment, je ne connais pas encore mon calendrier de course. Il faudra aussi composer avec les études. Car le CCF nous permet de mener un double projet. Personnellement, je suis en deuxième année de STAPS. J’espère que ces études me permettront de rester dans le domaine du sport et pourquoi pas dans l’entrainement.»

Hugo Pigeon s'est battu à Flamanville pour réussirHugo Pigeon – VeloRoc Cavaillon
«En 2015, je fais de la route !» 

Champion de France Junior de VTT, Hugo Pigeon compte ses apparitions sur route sur les doigts d’une main, ou presque. Mais quand il débarque sur la route, le Provençal fait mal. Alors pour 2015, le désormais vice-champion régional de Rhône-Alpes de cyclo-cross a décidé de rejoindre Chambéry. En Septembre, Pigeon a été sacré champion du monde de VTT Relais avec Pauline Ferrand-Prévôt, Jordan Sarrou.

«Cette année j’ai été régulier tout au long de la saison. Cependant, je n’ai pas réussi à m’affirmer sur les grands championnats individuels. Je regrette de ne pas avoir pu ramener de médailles des Europe… C’est le seul point noir de ma saison. Mais à l’inverse, j’ai connu de très grands moments lors des différents titres acquis avec le relais de l’équipe de France. Ce sont toujours des expériences très enrichissantes et des moments de partage inoubliables avec de grands champions.

Les deux années Juniors qui viennent de s’écouler ont été très importantes. J’ai pu y découvrir le niveau international. Le VéloRoc Cavaillon m’a appris beaucoup. J’y étais licencié depuis que j’avais 6 ans quand même ! Le club aura su me faire franchir un très grand nombre de paliers au cours de ma carrière. Sans eux, c’est sûr, je n’en serais pas là. Je les remercie encore ! Depuis un petit moment, l’idée de me mettre plus sur la route me travaille. Le fait de ne pas participer à beaucoup de courses sur routes cette saison m’a manqué. J’avais envie de courir sur route mais le calendrier VTT était trop dense pour me le permettre. Faire une saison en alternant route et VTT avec 50% de chaque ne me tentait pas vraiment. Si je me lance dans quelque chose, je veux le faire à 100%. Je trouve que c’est la bonne période pour partir sur la route. J’ai donc décidé de le faire et entamé des démarches pour rejoindre Chambéry assez tôt cette saison.

Du coup, en 2015, mes objectifs seront principalement sur la route. Je disputerai quelques courses nationales en VTT, mais ce ne seront pas des objectifs. J’irai avec ma condition physique acquise sur la route. Bon, une fois au départ, je ferai le maximum pour y signer le meilleur résultat possible. Mais je ne me préparerai pas spécifiquement pour ça. On ne peut pas comparer avec que fait Jordan Sarrou, lui aussi à Chambéry Cyclisme Formation. Lui, c’est un autre niveau. Un autre monde. Il est vraiment à l’aise de partout et sur tous les terrains.»

Benoit Cosnefroy : 2014 (2)Benoit Cosnefroy – UC Bricquebec
«Chambéry me permet de poursuivre mes études»

Benoit Cosnefroy, 19 ans, change de monde. Originaire de la Manche, ancien spécialiste du cyclo-cross, le coureur de l’UC Bricquebec a décidé de changer d’horizon. En 2015, c’est avec Chambéry qu’il tentera de s’épanouir.

«Avec quatre victoire et un rapide passage en première catégorie, je ne peux que m’estimer heureux et satisfait de ma saison 2014. J’ai engrangé beaucoup d’expérience au cours de cette année grâce notamment à cette équipe soudée de Bricquebec. Bien plus qu’un collectif, nous étions une vraie bande de copains.

C’est vraiment un club formidable. C’est là-bas que je me suis formé depuis que je suis petit jusqu’au plus haut niveau amateur. C’est aussi grâce à l’équipe de bénévoles qui nous encadre et nous aide, nous déplace sur les courses. C’est bien de voir des gens passionnés comme ça. Mais arrivé à un moment donné, je voulais découvrir un niveau supérieur tout en poursuivant mes études.

Bien que le Team Bricquebec Cotentin soit une belle équipe, j’ai fait le choix de me tourner vers Chambéry Cyclisme Formation. C’est à mes yeux la meilleure structure pour allier sport et études à un niveau intéressant. J’ai donc rapidement envoyé ma candidature auprès de l’équipe. L’entretien individuel avec les responsables m’a permis d’intégrer l’équipe. J’ai reçu d’autres propositions d’équipes de DN1. Mais Chambéry dispose de pas mal d’avantages. Et le fait que ce soit la réserve d’AG2R – La Mondiale a forcément joué. Je me dis que ce pourrait être une belle opportunité d’intégrer plus tard une équipe professionnelle…

L’an prochain, j’espère découvrir les Classes 2 et essayer de me faire remarquer. En attendant, je pense aux études. Actuellement, je suis en première année de DUT Technique de Commercialisation au CESNI, à 10 kilomètres de Chambéry. À la fin de mon cursus scolaire, j’aimerais décrocher une licence dans le commerce, c’est un domaine qui m’intéresse.»

A signaler qu’Etienne Fabre, Junior 2 du VC Rodez a également signé à Chambéry. Il avait déjà été le sujet d’un article de La Gazette des Sports.Etienne Fabre montage

Retrouvez le club sur Facebook, Twitter et internet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s