Brest Iroise Cyclisme 2000

Florian Cam - BIC 2000Florian Cam – EC Landerneau
«Je me mettrai au service des leaders»

Petit frère de Maxime Cam, Florian, 19 ans, champion de Bretagne Junior en 2012, fait partie des talents dont la Bretagne regorge. Après une année mal entamée, le Finistérien a passé la surmultiplié. En 2015, il défendra les couleurs du BIC 2000 !

«Ma saison 2014 est plus que positive. En Janvier dernier, je n’étais même pas sûr de pouvoir continuer le vélo suite à un problème de santé. J’ai commencé la saison en 3e catégorie. J’arrivais à peine à finir les courses. Et puis au final, je termine la saison en 1e catégorie en ayant découvert les courses Elites et même une Classe 2 avec le Kreiz Breizh Elites (KBE). Je suis satisfait de cette saison mais surtout d’être de retour sur un vélo !

À l’EC Landerneau, c’était une bande de copains. Le coach, Jérémy Geoffroy, m’a proposé de les rejoindre. J’habite à deux kilomètres de Landerneau. C’était presque naturel de prendre ma licence là-bas. Ça m’a permit de progresser. Et puis avec le club, tout était clair. Si je parvenais à avoir un niveau intéressant, je ne faisais qu’une saison avec eux. Choisir de rejoindre le BIC 2000, ça n’a pas été facile. 

Avoir un calendrier de niveau DN1 sans avoir fait une saison complète en première catégorie m’a fait douter. Et puis à côté du vélo, je suis toujours à l’école. Je suis en BTS énergétique avec 30 heures de cours par semaine. Heureusement, le BIC 2000 m’a rassuré à propos de mon programme de course. J’aurai un planning adapté à mes disponibilités et à ma condition physique. Mon frère, Maxime, vient juste de sortir du BIC pour passer chez les pros. Il ne voit que du positif au fait que je rejoigne le Brest Iroise Cyclisme. Son avis a pesé dans la balance au moment de me décider.

Si tôt, il est difficile pour moi de me fixer des objectifs à ce niveau-là. Je vais d’abord apprendre à courir avec les Elites. Je me mettrai au service des hommes forts de l’équipe pour aller chercher de belles victoires. Personnellement, j’aimerai pouvoir gagner quelques courses. C’est toujours bon pour le moral de lever les bras. Je suis un travailleur. Je me donnerai les moyens…»

Léo Danès : BIC 2000Léo Danès – VS Plabennec
«Plabennec m’a tiré vers le haut»

Il a commencé la saison discrètement avant de devenir une valeur sûre. Aussi bien en équipe de Bretagne qu’en équipe de France. Meilleur junior tricolore aux derniers championnats du monde, Léo Danès, 18 ans, suit les traces de ses aînés.

«Globalement, je dresse un bon bilan de mon année 2014. Je pense notamment à ma deuxième place sur les Championnats de France Juniors à Saint-Omer où j’ai été battu au sprint par Rayane Bouhanni. Les différentes sélections honorées avec le maillot de l’équipe de France sont aussi d’excellents moments à garder en mémoire. Malheureusement, certains objectifs n’ont pas été réalisés et ça reste un peu frustrant.

Je pense que le VS Plabennec était pour moi le club idéal. À mon arrivée en cadet, j’ai été très bien accueilli par les coureurs, les entraîneurs et les dirigeants. Le niveau du club est excellent, autant en VTT que sur la route. Ça m’a motivé et tiré vers le haut. Si j’ai atteint le niveau qu’est le mien aujourd’hui, c’est aussi grâce à mes entraîneurs, Louis Le Guével et Geoffrey Millour, lui-même issu du VSP, et à la bonne ambiance, la gentillesse et la disponibilité des bénévoles du club.

Quand les premières équipes ont commencé à me contacter, je me suis posé des questions. Je n’avais aucune idée de quelle formation rejoindre. Toutes les DN bretonnes et même l’UC Nantes m’ont appelé. Puis un moment, je me suis dit qu’il fallait faire un choix. La proximité et ma connaissance du club ont fait que Brest est devenu une évidence à mes yeux.

Avant moi, d’autres coureurs ont fait la transition entre Plabennec et Brest. Comme Olivier Le Gac. Mais je n’y pense pas. Lui était champion du monde Junior. Avait gagné le Challenge National. Je pense qu’il était déjà un niveau au dessus. Moi, j’ai encore mes preuves à faire. Tout peut encore arriver. 

L’an prochain, je découvrirai la catégorie des Espoirs. J’essaierai d’apprendre un maximum et de prendre du plaisir sur les courses. En attendant, je ne me mets pas de pression. Les victoires ne seront pas aussi nombreuses qu’en Juniors. Je ne vais pas me prendre la tête. Les objectifs viendront plus tard dans la saison.»

Cedric Delaplace : BIC2000Cédric Delaplace – Sojasun Espoir ACNC
«Sans le BIC, j’aurais arrêté…»

Champion de France Amateurs en 2013, Cédric Delaplace est un espoir du cyclisme normand. Petit frère d’Anthony, professionnel chez Bretagne-Séché Environnement, Cédric espère pouvoir franchir le rubicond.

«J’ai réalisé une saison correcte et régulière en terminant 20 fois dans le Top 7. Mais je ne peux pas dire que ce fût une excellente saison. Pas autant que je l’aurai espéré. J’ai passé quatre formidables saisons avec Sojasun Espoir. D’un point de vue sportif mais aussi humain. J’ai fait de superbes rencontres et énormément appris durant mes années Espoirs. Le professionnalisme de l’équipe m’a permis de progresser d’année en année. Je suis content d’avoir pu leur apporter ce titre national. 

J’adore les défis. Les challenges. C’est ce qui me pousse toujours à me battre. Sans ça, je n’arriverais pas à donner le meilleur de moi même et à faire de tels sacrifices. Lorsque j’étais à Sojasun, nous étions la réserve officielle de Saur puis de Sojasun. Le projet était intéressant. L’an passé, nous étions censés être réserve de Cannondale mais le projet ne s’est pas concrétisé. J’avais également envie de voir autre chose. J’étais en contact avec quelques équipes de DN1 lorsque j’ai appris que le BIC 2000 deviendrait la réserve officielle de Bretagne Séché. J’ai de suite décroché mon téléphone pour m’entretenir avec le manager Yvon Caër. Le contact est très bien passé et nous avons convenu un accord.

Je suis ravi d’avoir trouvé ce beau projet pour 2015 car sans eux, je pense que j’aurais tourné la page avec le cyclisme dès cette année. Mon unique objectif sera de passer professionnel en 2016. C’est l’année de la dernière chance ! Ça fait deux saisons que je mets tout en œuvre pour y parvenir. En vain. C’est à chaque fois un coup dur à encaisser… Je vais tout mettre en œuvre pour y arriver cette année. Ça passera par des résultats sur les grosses échéances ainsi qu’une belle régularité. Le programme du BIC est complet. Il y a de quoi bien s’exprimer de février à septembre ! 

Ce qui fait ma force, c’est avant tout mon esprit offensif. Toutes les courses où j’ai brillé faisaient suite à une longue échappée. Je suis un baroudeur dans l’âme. Je m’endors dans un peloton à suivre les roues tandis que j’ai le couteau entre les dents à ouvrir la route… Cela ne paie pas souvent. Malheureusement pour moi, le cyclisme amateur se professionnalise et on tend vers de nombreuses arrivées au sprint massif ce qui n’est pas ma tasse de thé.»

Retrouvez le BIC 2000 sur Twitter et Facebook et sur internet.

3 réflexions sur “Brest Iroise Cyclisme 2000

  1. voila un sportif qui a de l’ambition.il se connait et il sait se faire mal.une tres bonne recrue pour bic 2000. allez CEDRIC!!!!!!!!!!

  2. Je l’ai bien connu à la Sojasun, il est ambitieux et c’est tant mieux, il mérite sa place au sein du équipe pros et à chaque fois, il y a la chaîne du bonheur qui casse et c’est dommage….mais je pense vraiment que c’est cette année que la chance va lui sourire….bonne route CEDRIC…je serai un de tes supporteurs…un rennais.!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s