Emeline Gaultier prend du rab à Hoogerheide

Emeline Gaultier sacrée championne de France

Emeline Gaultier prend du rab à Hoogerheide

La Bretagne est un vivier perpétuel de talents. Emeline Gaultier, 17 ans, en est un nouvel exemple. La toute nouvelle championne de France Junior de cyclo-cross a connu un hiver presque parfait. Et la saison n’est pas encore finie pour la protégée de Yoann Corbihan. Le 1er  février prochain, Emeline Gaultier participera aux Championnats du Monde de cyclo-cross de Hoogerheide (Pays-Bas). La Gazette des Sports a voulu découvrir le talent de demain. Interview.

Emeline Gaultier se concentre avant le départ des France

« Avec mon entraîneur, on ne s’était pas fixé d’objectifs pour cette saison 2013/2014 de cyclo-cross. Les premières courses devaient me permettre de me tester et de me préparer pour la suite de la saison. Le premier objectif de l’hiver aura été Quelneuc (Morbihan). La deuxième manche du Challenge National La France Cycliste. J’y allais pour faire un Top 10 avec les Elites et m’imposer en Junior Dames. Mais j’ai fait mieux que ça ! (Elle termine 3e du Scratch, 1ère Junior, ndlr.) Suite à cette épreuve, j’ai eu trois objectifs bien définis. Le championnat de Bretagne (15 décembre), Flamanville – la finale du Challenge National de cyclo-cross (29 décembre) puis les Championnats de France de Lignières (12 Janvier). J’ai réussi les trois ! Désormais, je profite.

DSC_4905bisLe plus difficile pour être championne de France, ce fût la bagarre avec Laura Perry (Franche-Comté). Je savais qu’elle allait revenir en forme pour le « France ». Mais ma victoire à Flamanville, deux semaines plus tôt, m’a rassuré. J’avoue que dans le premier quart d’heure de course, j’ai beaucoup douté. J’arrivais à prendre 20 mètres assez facilement, puis je faisais beaucoup d’erreurs techniques. Ça ne m’arrivait jamais d’habitude… C’est probablement l’effet du stress. J’ai su me remettre en question pendant la course. J’ai décidé de prendre les devants. C’est allé en s’améliorant. J’arrivais à passer les parties techniques sans trop de difficultés. Ce fût décisif. Elle a dû mettre pied à terre et j’ai pris quelques longueurs d’avance. Après, plus je forçais, mieux je me sentais. J’ai tout donné jusqu’à la ligne.

L’an dernier, je découvrais les podiums nationaux. Le simple fait de monter sur un podium me rendait heureuse. Et même au niveau régional. L’année dernière, je n’aurais jamais pensé être championne régionale. Peu à peu, j’ai découvert des qualités que je ne me soupçonnais pas. Je n’ai pas plus travaillé à l’entrainement que l’hiver dernier. Mais j’avais l’esprit revanchard ! Yoann (Corbihan, son entraîneur, ndlr) me disait que je pouvais encore faire mieux. Je l’ai écouté. Mentalement, je suis devenue plus forte. Yoann m’a donné confiance en moi, m’a soutenu. C’est mon meilleur ami. On se parle tous les jours. On s’appelle très régulièrement. C’est à lui le premier que j’ai annoncé ma sélection pour le championnat du monde. Moralement, ça fait un bien fou d’avoir toujours quelqu’un à ses côtés.

Est-ce que ce titre sera un déclic ? Personnellement, je ne sais pas. Mais j’espère sincèrement qu’à travers cette victoire, certains petits ou petites ont eu envie de se mettre au cyclo-cross.

Premier titre national pour Emeline Gaultier

J’ai fêté mes 17 ans il y a deux mois. (Le 23 novembre) Et aujourd’hui, j’apprends que je vais participer aux Championnats du Monde ! Pour moi, ma fin de saison, je l’avais déjà faite. Il me restait les derniers cyclo-cross régionaux et je m’arrêtais. Histoire de profiter un peu. Mais là, je vais encore plus savourer ma fin de saison. C’est énorme. Je n’en reviens pas. C’est une bonne chose que l’équipe de France emmène une Junior. Avec Laura, on a notre place parmi les meilleures françaises.

Emeline Gaultier aux côtés de Pauline Ferrand-PrévôtLe Mondial d’Hoogerheide sera ma première compétition internationale. Je pense que ce sera le bon moyen de découvrir ce niveau. Je ne peux pas me fixer d’objectifs. Je veux juste me faire plaisir. Découvrir et me faire plaisir. C’est ce qui me vient directement à l’esprit. Et puis je vais me battre. Pour faire honneur aux quelques supporters bretons qui seront présents au bord du circuit néerlandais. Ça serait une belle occasion de remercier mes proches, ma famille, mon coach mais aussi Cédric, le président d’Hennebont Cyclisme et les Cycles Carrer qui me soutiennent tout au long de la saison. »

Propos recueillis par Josselin Riou
@Josselin_Riou

Remerciements aux photographes : Leslie Corbel, Camille Nicol, Camille Brunet
Nous vous invitons à vous rendre sur leurs sites internet pour plus de photos.

Une réflexion sur “Emeline Gaultier prend du rab à Hoogerheide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s