Guerand Le Pennec doit surprendre ses adversaires

Guerand_LePennec_remporte_Redon_Redon

Guerand Le Pennec doit surprendre ses adversaires

Licencié l’AC Pays de Baud (Bretagne), Guerand Le Pennec pratique le cyclisme depuis huit années après un passage par la natation. L’an dernier, en minime 2, il ne remporte qu’une seule course. Passé à la catégorie supérieure, ce cadet 1 totalise déjà deux succès depuis le début de la saison. Le week-end dernier, il a remporté la plus belle classique bretonne : Redon-Redon. La Gazette des Sports l’a élu Cadet de la Semaine. Entretien.

La Gazette des Sports : Comment as-tu vécu la transition de minime à cadet ?Guerand Le Pennec : «Je me suis très vite adapté au changement de catégorie. Ça ne m’a pas réellement posé de problème. Le changement de braquet, les distances plus longues et le niveau plus élevé. C’est sûr, c’est une étape. Mais on s’adapte.»

Guerand_LePennec_ataque

Quel retour peux-tu faire sur ton début de saison ?
G.L.P : «J’ai fait une coupure après ma saison de cyclo-cross. Ensuite, j’ai commencé à m’entraîner comme en minime jusqu’à ce que mon entraîneur me donne des entraînements plus spécifiques. Mon début de saison s’est bien déroulé. C’est-à-dire que j’ai réussi à suivre le peloton et même faire mal aux cadets deux.»

Quel est ton ressenti suite à ta victoire sur Redon-Redon ?
G.L.P : «C’est énorme ce que j’ai fait ! Réussir à sortir à quatre tours de la fin et tenir  jusqu’au bout est incroyable pour moi. Je gagne devant le champion de Bretagne. Ce n’est pas rien. Et puis je ne pensais pas pouvoir m’imposer étant donné que j’étais le seul coureur de mon club au départ.»

Podium_Redon

Raconte nous le déroulement de ta course.
G.L.P : «Avant d’arriver sur le circuit final, je n’ai rien fait. Je n’ai pas bougé. Je suis resté au chaud comme on dit dans le jargon. A quelques kilomètres du circuit final, j’ai attaqué. Je suis revenu sur les deux gars qui étaient sortis en début de course. Au premier passage dans la célèbre bosse de Saint-Barthélémy, je les ai lâchés. Et j’ai terminé seul.»

Désormais, comment vas-tu aborder les prochaines courses ?
G.L.P : «Je pense que je vais être marqué. Je risque d’avoir la pancarte. Avec mon entraîneur, Remy, nous allons mettre au point d’autres tactiques de courses. Maintenant, il faudra surprendre les adversaires. Et puis je souhaite aussi aider Mewen Beltenweck, mon équipier de l’ACP Baud. Il a un super niveau et j’aimerai le faire gagner de belles courses.»

Guerand_LePennec

Quelles sont les courses que tu as coché à ton calendrier ?
G.L.P : «L’un de mes objectifs sera Fougère. Ça parle aux bretons. C’est une grande course pour les cadets. Ensuite, j’aimerai prendre le départ des inter-régions sous le maillot de la sélection Morbihan. Et puis être bon sur le championnat de Bretagne.»

Jeune mais déjà ambitieux. Guerand Le Pennec, 15 ans, n’oublie pas ceux qui l’ont amené à ce niveau. «Je remercie mon père, mon entraîneur, Mewen, mon équipier ainsi que tous les bénévoles du club qui font vivre l’ACP Baud.» Conclut-t-il auprès de La Gazette des Sports. Le Morbihannais se tourne désormais vers Le Sourn, le 1er mai prochain pour les Boucles Sournaises. Une nouvelle classique qu’il aimerait bien accrocher à son palmarès.

Par Maéva Paret-Peintre
@ParetMA

Photos : Camille Nicol

Une réflexion sur “Guerand Le Pennec doit surprendre ses adversaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s