Handball : Nantes fait chuter Paris, une première.

Handball : Nantes fait chuter Paris, une première.

Le Paris Handball, ce club qui avait du mal à se maintenir dans l’élite, en 2012 et qui est devenu, en l’espace d’un été, l’un des plus grands clubs de France. Racheté par un fond d’investissement Qatari, le PSG Handball était encore invaincu cette saison en match officiel. Depuis ce dimanche, il en est tout autre.

Paris, « les galactiques du hand ».

Le PSG Handball, version 2012/2013 c’est un peu les galactiques du hand, le Barça à la main ou les bleus de 98. Tout simplement au-dessus du lot. En même temps, l’armada peut faire pâlir n’importe quel grand club dans le monde. Lorsque vous avez Hansen, meilleur joueur du monde, Abalo, Dinart et beaucoup d’autres face à vous, l’affrontement devient forcément beaucoup plus compliqué. Pour preuves, cette saison, en 7 rencontres, et autant de succès, en championnat, les parisiens ont inscrit 251 buts (!) pour seulement 183 buts encaissés. Un ratio incroyable qui fait du PSG la meilleure équipe cette saison en LNH. Les cadors du championnat qu’étaient Montpellier ou Chambéry n’ont, eux non plus, pas su résister à la tornade parisienne. La question devenait récurrente : Qui parviendra à faire chuter Paris ? Personne ne voyait comment faire ni quelle équipe serait en mesure de réaliser cet exploit, et pourtant, le dimanche 28 octobre de l’an 2012, le PSG Handball est tombé sur plus fort, plus organisé et certainement motivé comme jamais : le HBC Nantes.

Nantes, créateur d’exploit.

Lors du premier tour de cette coupe de la ligue de Handball, le PSG avait disposé, très aisément, de Saint-Raphaël, pourtant finaliste malheureux de la dernière édition de cette même coupe de la ligue. Dans le même temps, dans son Palais des Sports de Beaulieu, le HBC Nantes s’imposait largement face à Billiere, le « petit poucet » de la compétition. Lors du tirage au sort des ¼ de finale, l’ogre parisien était évidemment à éviter et lorsque le nom du PSG est sorti, chaque équipe retenait son souffle jusqu’au moment où le HBC Nantes a hérité de ce match des plus alléchants. Les autres clubs pouvaient lâcher un grand ouf de soulagement. Mais, quelque soit le sport, les favoris sont amenés à trébucher, un jour où l’autre et le handball ne fait pas exception à cette règle. Déterminer à être la première formation à battre Paris, les joueurs de Thierry Anti sont montés dans la capitale avec le couteau entre les dents, parés pour un match qui restera dans les annales.

Photo : OuestFrance

Emmenés à la perfection par ses espagnols, Entrerrios (8 buts) et Maqueda (7 buts), les nantais ont rapidement pris l’avantage, allant jusqu’à mener, à la pause : 17 – 13. A ce moment précis, les supporters nantais pouvaient rêver de l’exploit. Les parisiens conservaient foi en leurs stars et ils avaient fort raison car au retour des vestiaires, les ligériens n’ont pu résister au retour du PSG. Auteur de 11 btus, Mikkel Hansen aura été l’un des grands artisans de ce retour parisien. Mené de 3 buts à quelques minutes de la fin du match, le HBC Nantes aura puisé dans ses dernières ressources pour arracher un match nul quasi inespéré. En effet, à la dernière seconde, alors que Paris menait 29/28, Jorge Maqueda avait, dans ses mains, la balle d’égalisation. Sur un coup franc, le latéral droit est parvenu à déjouer le mur parisien pour inscrire le but égalisateur, sur le buzzer ! Ensuite, en prolongation, les nantais sont parvenus à gérer un avantage acquis d’entrée de jeu. Alors qu’ils menaient de +3, les joueurs nantais se sont faits peur jusqu’au bout, ne l’emportant que par un petit but d’avance : 36-35. Une délivrance ! L’an dernier, lors du premier tour de cette coupe de la ligue, Nantes s’était qualifié, aux dépends du … Paris Handball. Comme quoi, le HBC Nantes est peut-être fait pour la coupe de la Ligue.

Désormais, le PSG Handball n’a plus qu’à se concentrer sur le championnat, où les parisiens restent les favoris incontestables. La victoire, après prolongations, du HBCN pourrait néanmoins montrer la voie à d’autres équipes françaises. Dès la semaine prochaine, les parisiens recevront Dunkerque, leur dauphin au classement de la LNH.

Pour Nantes, 5ème du championnat, ils donnent rendez-vous à Dunkerque, Chambéry et Sélestat, pour le final four, à Toulouse, les 8 et 9 décembre prochains. En attendant, après la trêve internationale, le HBC Nantes recevra Ivry. Le 15 décembre prochain, le PSG Handball recevra dans sa salle, à Coubertin, le HBCN. L’heure sans doute, pour les parisiens, de prendre leur revanche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s