Kévin Bouvard

Quelneuc 2012. Bouvard et Venturini décrochaient l'argent et le bronze / Camille Nicol
Quelneuc – Janvier 2012 : Bouvard (A gauche)  et Venturini (A droite) décrochaient l’argent et le bronze / Camille Nicol

Kévin Bouvard assure « son avenir »

Originaire d’Evian, le rhônalpin est connu pour ses qualités de cyclocrossmen. A l’aise dans les sous-bois comme un poisson dans l’eau, Kévin Bouvard, (20 ans ce dimanche), a mis le cyclo-cross de côté cet hiver. L’ancien vice-champion de France Espoir de la discipline s’est confié à La Gazette Des Sports.

« Cet hiver, j’ai décidé de ne pas courir en cyclocross afin de me consacrer un peu de temps pour l’achat d’un appartement dans l’optique d’assurer « mon avenir ». Je n’étais donc pas en mesure de concilier toutes mes activités. J’ai donc mis le cyclisme entre parenthèse durant l’hiver. » Raconte l’ancien pensionnaire d’Evian. A tout juste 20 ans, Kévin Bouvard ne renonce cependant pas à remonter sur un vélo, au contraire. « Les courses me manquent un peu, surtout quand je vois mes copains faire de bonnes performances. L’ambiance des cyclo-cross est vraiment différente de celle que l’on peut rencontrer sur la route. J’ai hâte de goûter à nouveau à cette ambiance hivernale. »

Un transfert à l’AC Bisontine. 

S’il préfère le cyclo-cross, c’est sur la route que Kévin Bouvard se prépare chaque saison de la même manière mais pour 2013, l’intéressé a changé ses habitudes. Fini le club familial d’Evian Velo. Bienvenue à l’AC Bisontine, l’un des clubs phares de la région Franche-Comté, tant en cyclo-cross que sur la piste ou sur la route. Dans quelques semaines, celui qui n’a pas la grosse tête, malgré son nom de famille, pourra étrenner son nouveau maillot.

« Je pense recourir au mois de Mars ou Avril sur la route. Cette année, j’aurais pour objectif de progresser dans cette discipline. Le grand rendez-vous de ma saison sera le Tour du Val d’Aoste, où j’espère réaliser une très grande performance. Ensuite, si je suis prêt à temps, j’espère enchaîner avec la saison hivernale de cyclo-cross… » Annonce-t-il ambitieux.

L'an dernier, à Koksijde, Kévin Bouvard portait les couleurs de l'Equipe de France / Perrine Sauvey
L’an dernier, à Koksijde, Kévin Bouvard portait les couleurs de l’Equipe de France / Perrine Sauvey

« Le niveau du cyclo-cross Espoir français est élevé ! »

Qui de mieux placé pour parler de la saison hivernale que Kévin Bouvard ? Spécialiste, ancien champion, retiré mais déjà prêt à revenir sur le vélo, le néo-bisontin s’est donc transformé en consultant de luxe pour revenir sur la saison 2012/2013.

« En cyclo-cross, cette dernière saison nous a permis de voir de belles batailles lors du Challenge National, remporté par Clément Venturini, mais aussi au championnat de France, avec la victoire de Julian Alaphilippe. Le niveau des Espoirs français est relevé. En cette fin de saison, les tricolores se sont révélés être de mieux en mieux au niveau international. On a notamment pu le constater avec le succès de Julian (Alaphilippe) lors de la Coupe du Monde de Rome, en Italie. » Décrit l’ancien membre de l’Equipe de France Espoir de la discipline. Il poursuit rapidement sur les championnats du Monde, qui se sont déroulés hier, et le niveau international. « Chez les Espoirs, on n’a pas décelé une réelle domination comme VanDerPoel peut le faire chez les juniors. Selon moi, il y avait une dizaine de prétendants au titre mondial. Le pronostic en devenait donc très difficile. »

Venturini – Bouvard : l’amitié des champions.

Comme la photo de couverture de cet article peut vous le montrer, la relation qui unit Kévin Bouvard à Clément Venturini est bien plus forte qu’une simple qu’une relation de coéquipiers au sein d’un comité régional. Les deux coureurs du Rhône-Alpes sont devenus de véritables amis, même lorsqu’ils se trouvent à l’autre bout du monde.
« Avec Clément, nous sommes très proches. Malgré les quelques  6000 kilomètres qui nous séparent actuellement, puisqu’il est aux Etats-Unis pour le mondial de cyclo-cross, on continue de s’appeler. Il m’a fait partager ses journées de préparation qui le menaient jusqu’à ce championnat. Clément est un garçon très sérieux, déterminé et attentif à chaque petit détail auquel on ne donnerait pas d’importance. J’espère qu’il réussira ! » Conclut-il ainsi l’interview fêtant  ses 20 bougies.

Par Josselin Riou : @Josselin_Riou

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s