L’amour en tricolore

     Le cyclisme, comme tout sport, est une passion prenante. Alors tant qu’à faire, pourquoi ne pas trouver l’âme sœur au sein du peloton. Marion Rousse et Tony Gallopin, tous deux professionnels à la Lotto-Belisol en 2014 en sont l’exemple typique. La Gazette Des Sports est allée à la rencontre d’un autre couple de cyclistes qui partagent leur passion et leur amour, tout au long de l’année. Flavien Dassonville et Audrey Menut. Pourquoi eux ? Car depuis ce dimanche 25 août, ils ont tous les deux été sacrés champions de France en 2013. Ils nous parlent de leur passion, de ce qu’ils partagent et de leur motivation commune. Reportage ! 

Première partie : France VTT à Auron ; Audrey Menut sacrée.

     « J’ai eu la chance de vivre le titre d’Audrey, en direct, à Auron. Ce fût un grand moment, une énorme satisfaction. » Ces dires viennent de Flavien Dassonville. Fin juillet, Audrey Menut (Creuse Oxygène) était sacrée championne de France Juniors de VTT – CrossCountry. Un titre qui vient relever une saison marquée par la malchance.

« Je savais qu’elle était capable de l’emporter au niveau national, mais depuis le début de saison, la chance n’était pas de son côté sur les manches de la Coupe de France où elle a souvent chuté. Là, pour une fois, tout cela s’est parfaitement huilé pour elle. Sa préparation avait été bonne et tout a bien fonctionné ! » Rajoute le jeune Dassonville, admiratif. Forcément, dans ce cas-là, comme l’indique le francilien, « c’est un bonheur partagé ».

Le discours est sensiblement le même pour la jeune limousine, qui savait la victoire « envisageable » car le niveau des filles était « à peu près homogène à ce moment de la saison. » Le circuit, physique, ne convenait pas forcément pour convenir à Audrey Menut, petit gabarit privilégiant la technicité. Ce qui a fait la différence ? « J’étais bien préparé et c’est cela qui m’a permis de faire la différence dans la dernière bosse du circuit dès le premier tour. » Commente-t-elle auprès de La Gazette Des Sports.

Par la suite, elle rajoute : « Flavien était là, sur le circuit. Il me donnait les temps et m’encourageait en courant à côté de moi dans la bosse, là où j’ai fait la différence. Le fait qu’il soit présent sur la course m’a donné encore plus de force et j’avais encore plus envie de me dépasser pour qu’il soit fier de moi ! À l’arrivée, c’était le bonheur total, ou presque puisqu’il manquait mes parents et mon frère, mais de partager ça avec Flavien était grandiose. C’était un grand moment d’émotion en amoureux ! »

Deuxième partie : France Route à Albi. Flavien Dassonville impressionne.

     Quelques mois plus tard, à l’occasion des championnats de France de l’Avenir, à Albi, Flavien Dassonville, le professionnel de la formation BigMat-Auber93 participait au contre-la-montre et à l’épreuve en ligne, plus motivé que jamais.

« Je ne vais pas cacher que le titre d’Audrey a été une motivation supplémentaire pour moi à l’heure du championnat de France d’Albi. Nous en plaisantions quelques fois en se disant : « Imagine si on est champion de France tous les deux ! » Ce championnat de France était d’autant plus particulier que c’était ma dernière année chez les Espoirs. C’était mon ultime chance et j’avais à cœur de prendre une revanche sur les gens qui m’ont critiqué lorsque je suis passé professionnel. Tout cela réunit, je peux vous dire que ça m’a donné un très gros moral le jour de la course. Après le contre-la-montre de Jeudi, la déception était énorme mais j’avais déjà la course en ligne de dimanche dans un coin de la tête. » Décrypte l’intéressé pour La Gazette Des Sports.

Depuis l’Afrique Du Sud, Audrey Menut raconte : « Lors de sa course, j’étais certes à l’autre bout du monde (Elle participe au championnat du monde, à Pietermaritzburg en Afrique Du Sud, NDLR), mais j’avais la tête à Albi. J’ai suivi toute la course grâce aux réseaux sociaux et à Direct Vélo. Quand j’ai vu qu’il était parti seul à 30 kilomètres de l’arrivée, je me suis dit que c’était du suicide. Heureusement, il a creusé de plus en plus l’écart et c’était juste magique de suivre ça en direct grâce à internet.

J’étais tellement heureuse pour lui. Quelques jours plus tôt, il était vraiment déçu suite à son chrono. Ce fût une délivrance de savoir qu’il allait enfin réaliser son rêve ! Il m’a appelé après sa course, suite à sa conférence de presse. Je n’arrivais toujours pas à croire qu’il l’avait fait et puis j’ai vu une vidéo de son arrivée… J’étais très émue. »

Un maillot partout, balle au centre ?

« Désormais, entre nous, il n’y a pas de jaloux, ça c’est sûr ! Mais le problème, c’est qu’elle a deux maillots et plusieurs médailles d’avance sur moi… (Rires) mais aujourd’hui, je lui souhaite de décrocher une médaille internationale à Pietermaritzburg (1). Elle en est capable et ça pourrait me donner l’envie d’avoir, moi aussi, une médaille sur un championnat du monde…» conclut le picard, songeur, lui qui n’a jamais porté les couleurs de l’équipe de France sur route. Il rêve de participer aux prochains mondiaux Espoirs de Florence.

De l’autre côté, Audrey n’oublie pas les maillots tricolores qu’elle avait glanés par le passé. « Pour cette année, ça fait un partout entre nous deux, mais on n’a pas été sacrés sur la même discipline. Personnellement, j’ai gagné en cross-country en 2011 et 2013 ainsi qu’en cyclo-cross en 2011. Lui, s’est imposé sur la route cette année. Nous ne sommes pas encore à totale égalité, bien que j’aurais aimé gagner une fois sur la route. (Sourires) On va dire que ça nous fait une belle collection à nous deux. » La collection tricolore a des chances de se poursuivre à l’avenir. Désormais, pourquoi les tourtereaux n’entameraient-ils pas une collection de maillot arc-en-ciel ? Leur rêve.

(1) : Audrey termina 11e des championnats du monde Juniors de Pietermaritzburg.

Une réflexion sur “L’amour en tricolore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s