Lilian Calmejane, déçu, se tourne vers l’avenir

Lilian Calmejane 4

Cité parmi les candidats à un potentiel top 10, lors des derniers championnats de France de cyclo-cross Espoirs à Nommay, le pyrénéen n’a pas pu s’exprimer à son véritable niveau. Lilian Calmejane est revenu pour La Gazette Des Sports sur sa saison hivernale de cyclo-cross, ses satisfactions, ses déceptions et ses ambitions pour la prochaine saison sur route qui approche. Rencontre.

Un début de saison limousin en fanfare.

Pour sa troisième saison chez les Espoirs, ce coureur du VS Albi a préparé son hiver au mieux avec comme ambitions les différents rendez-vous nationaux. Lilian Calmejane revient sur sa saison 2012/2013 passée dans les sous-bois de l’hexagone.

« Ma saison a débuté tôt, le 16 septembre dernier à Limoges Uzurat, quelques semaines après mon retour d’Angleterre. J’ai juste eu le temps d’effectuer huit jours de course sur route, que je disputais déjà mon premier cross, autant dire que j’y suis arrivé en pleine forme. Ce jour-là, je m’étais imposé, pour ma première de l’hiver. Ensuite, je suis resté en terre limousine jusqu’à Saverne, à la mi-Octobre. A deux reprises, j’ai été le dauphin de David Menut (CR4C Roanne) avec lequel j’ai eu de belles empoignades. À Saverne, première manche du Challenge National, je me suis présenté en forme, mais un peu anémié. Je suis parti en 3e ligne et j’ai complètement loupé mon départ et par la suite, je suis remonté dans les 10, mais j’ai craqué et finit 13e. Après cela, je suis rentré chez moi, en Midi-Pyrénées, où j’ai enchaîné avec cinq victoires. »

Une constante progression jusqu’à Pontchâteau.

Lilian Calmejane 2« J’arrivais à Besançon, deuxième manche du Challenge National avec un total de six succès. J’ai été extrêmement déçu de cette nouvelle 13e place, acquise en terre doubiste, car j’avais bien préparé cette course. Par la suite, j’ai levé le pied et refait du jus jusqu’à Pontchâteau, finale du Challenge National. Le dimanche qui précédait cette échéance nationale, j’ai remporté ma 8e et dernière victoire de la saison, le championnat régional Espoir, devant mon coéquipier, Loïc Bouchereau. C’était mon troisième titre régional consécutif qui m’assurait une certaine sérénité pour Pontchâteau. Le parcours proposé me convenait bien et j’ai terminé 5e, dans le groupe de contre. Avec le recul, je pense que si j’avais pris un bon départ, j’aurais pu être dans le groupe de tête, avec Venturini, Jaurégui et Doubey… Sans pour autant faire la course, je reste réaliste! » Rajoute l’intéressé à La Gazette Des Sports.

L’invité « surprise ».

Rappelez-vous du Challenge National de Pontchâteau, le 9 décembre dernier. Alors que trois jeunes coureurs s’isolaient en tête de course, dans le contre, nous retrouvions aux côtés de Julian Alaphilippe, double champion de France, et de David Menut, entre autre, un jeune pyrénéen : Lilian Calmejane. Pourquoi une telle réussite sur le sol ligérien ? Explications.

« Le circuit de Pontchâteau m’était favorable. Ce que j’aime comme terrain, c’est avant tout les parcours rapides ! Qu’ils soient boueux ou secs n’influent pas, j’aime que ce soit rapide. Du fait que le circuit de Coët-Roz était sec m’a beaucoup aidé. J’aime aussi le sable. J’ai notamment souvenir d’une manche du Challenge National à Saint Jean de Monts (Vendée) où j’avais énormément apprécié le tracé proposé. »

Photo : Leslie Corbel
Photo : Leslie Corbel

Une préparation aux côtés des professionnels.

Afin de se retrouver en pleine forme à Nommay, pour les championnats de France de cyclo-cross, Lilian Calmejane aurait bien aimé se rendre en Belgique, afin de progresser au contact des plus grands champions de la discipline. A défaut de se rendre dans le plat pays, l’albigeois a dû se contenter des courses locales, de haut niveau tout de même !

« Avant Nommay, j’ai pris part à de beaux cyclocross. J’aurais aimé courir en Belgique, mais malheureusement je n’en ai pas eu la possibilité. J’ai néanmoins participé à des cross relevés ! À commencer par Nailloux, en Midi-Pyrénées où la présence de l’actuel 3e du championnat d’Espagne Espoirs a haussé le niveau. Après avoir fait toute la course en tête, il m’a déposé dans le final. Ensuite, je suis allé à Coulounieix Chamiers, où je fais 4e derrière un impressionnant Sylvain Chavanel ce jour-là ! Entre les deux fêtes de fin d’année, je me suis rendu à Eymouthiers Montbron. Là, je fais 3e derrière John Gadret (AG2R-LaMondiale), 3e des championnats de France à Nommay, et Arnaud Labbe (Cofidis) ! Une fois rassuré de ces résultats et de ma forme, j’ai participé à l’inter-région où je prends la 3e place, malgré mes faiblesses techniques ! » Commente le nouveau champion régional du Midi-Pyrénées, étudiant en école de commerce.

Calmejane s'est retrouvé à pied à Nommay / Photo : Leslie Corbel
Calmejane s’est retrouvé à pied à Nommay / Photo : Leslie Corbel

Malade et malchanceux : Nommay, cette galère.

Parti en première ligne, ambitieux, Lilian Calmejane devra bientôt se rendre à l’évidence, cette année-là, les championnats de France n’étaient pas faits pour lui.

« Tout d’abord, j’ai été un peu affaibli par l’épidémie de gastro entérite qui s’est répandue au sein de l’équipe Midi-Pyrénées. Après avoir fait l’abstraction de ça le jour J, j’ai pris un bon départ, et en haut des escaliers, j’étais 3e ! Ensuite, j’ai vite senti que je n’étais pas dans un grand jour… J’ai bouclé le premier tour hors du top 10 et je me suis retrouvé dans un groupe entre la 11e  et la 16e place. Malheureusement, j’ai dû laisser filer ce groupe car j’ai cassé ma patte de dérailleur, assez loin du poste de dépannage… Quand je suis reparti,  j’étais 21e ! Les écarts étaient énormes avec les leaders. Mentalement, j’ai tenté de me remobiliser, mais c’était impossible. J’ai terminé la course en catastrophe avec beaucoup d’amertume! D’ailleurs, je me suis fait sauter, au sprint, par un concurrent que je n’avais pas vu revenir, ce qui montre mon état d’esprit à l’arrivée… Je relativise car même sans cet ennui je n’aurais pas été dans le top 10. Pour moi, faire 15e ou 22e, ça revient un peu au même… » Analyse le coureur de l’Occitane Cyclisme Formation qui va désormais opérer une coupure bien méritée. Loin d’être en lice pour une potentielle sélection nationale en vue des prochaines échéances mondiales, Lilian Calmejane va s’arrêter trois semaines car il éprouve le besoin de « respirer » après un hiver bien rempli. Après cette pause méritée, le pyrénéen se tournera vers la saison 2013 sur routes avec certaines ambitions.

« Les élites, la Coupe de France et les France ! »

Pour cette nouvelle année, les objectifs ne manquent pas du côté de l’Albigeois. S’il a programmé sa rentrée lors du dernier Week-End de l’Essor Basque, les 16 et 17 février prochains, dans le sud de la France, il aura à cœur de briller sur d’autres épreuves du calendrier national. « Ce qui me fait envie, et où je souhaiterais réussir, ce sont toutes les grande épreuves élites du Sud, mais aussi les épreuves de la Coupe de Frande de DN2, avec l’Occitane Cyclisme Formation. Enfin, les championnats de France de l’Avenir qui se dérouleront à Albi, chez moi, auront une saveur particulière. Le circuit passe à 500 mètres de la maison, et j’en connais les moindres recoins ! » Lance-t-il, ambitieux. Une fois les objectifs de la saison routière énoncés, Lilian Calmejane jette déjà un œil sur la prochaine saison dans les sous-bois. Il sera alors Espoir 4e année, sa dernière chance de briller dans cette catégorie. « La programmation et les dates du prochain Challenge National font que la saison devrait être plus facile à gérer. J’ai déjà pris rendez-vous à Lignières-En-Berry, là où se dérouleront les prochains championnats de France. Je connais le circuit, il devrait être rapide, quoiqu’il arrive ! J’aimerais prendre ma revanche sur l’échec de cette année pour ma dernière année chez les Espoirs… » Annonce déjà, un an en avance, celui qui pourrait se révéler comme l’un des meilleurs français de la discipline : Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s