Mathieu Morichon : « Le mental, c’est ce qu’il me manque ! »

Mathieu Morichon a été contraint à l'abandon lors des Championnats de France Espoirs de cyclo-cross

INFO LA GAZETTE DES SPORTS : Mathieu Morichon sélectionné en équipe de France B pour la finale de la Coupe du Monde Espoirs de cyclo-cross à Nommay (Franche-Comté) le 26 Janvier prochain !

« Pierre-Yves Chatelon me laisse une chance de finir ma saison en beauté. C’est super. C’est vraiment une chance incroyable ! » a immédiatement commenté Mathieu Morichon auprès de La Gazette des Sports.

Mathieu Morichon : « Le mental, c’est ce qu’il me manque ! »

Par Josselin Riou
@Josselin_Riou

Espoir 1ère année, Mathieu Morichon profite de l’hiver pour entrer de plein pied dans sa nouvelle catégorie. Le limousin n’a pas encore 19 ans – il les fêtera 4 février prochain – mais possède déjà un solide palmarès. Ce spécialiste des sous-bois peine à confirmer son talent au niveau national. 18e du classement final du Challenge National Espoirs de cyclo-cross, Mathieu Morichon a été contraint à l’abandon lors des Championnats de France. La Gazette des Sports a voulu savoir le pourquoi du comment. Interview.

Mathieu Morichon a réalisé un très gros départ

« L’ambiance d’un championnat de France est vraiment différente des autres courses. A Lignières, j’ai fait un super départ. Je suis parti en 3e ligne sur la grille de départ. Et pourtant, je me suis rapidement retrouvé en deuxième position. Ensuite, j’ai eu les jambes coupées. Je ne pouvais plus rien faire. J’étais parti avec beaucoup d’ambitions… Peut-être un peu trop. Une place dans le Top 8 c’était l’objectif. Ça m’aurait permis de participer à la finale de la Coupe du Monde à Nommay (le 26 Janvier) avec l’équipe de France B.

1511401_481879498599648_1851970218_n

Depuis le Championnat de France de Lanarvily (29) quand j’étais Cadet 2, je suis bloqué. A l’époque, j’ai connu l’une de mes plus grandes déceptions. Maintenant, je suis incapable d’aborder les échéances nationales sereinement. Je suis stressé avant le départ. Je n’y arrive pas du tout ! Et pourtant, lorsque je cours dans ma région, j’arrive à être très fort. Serein au possible. Et je peux exploiter mon potentiel à 100%. Pour moi, c’est un vrai gros problème. Il me reste encore trois années à passer dans la catégorie Espoir. Je suis prêt à travailler tout ce qui ne va pas. Le mental, dans le vélo, c’est le plus important. Et actuellement, c’est surtout ce qui me manque…

Démonstration de force de Mathieu Morichon aux côtés de Julien Absalon

Sur le plan régional, ma saison est entièrement réussie. Mais au contraire, elle ne l’est pas du tout lors des courses nationales. Depuis mon arrivée au Pôle Espoir de Guéret (23), il y a trois ans, j’ai énormément progressé. Je sais que j’ai encore une bonne marge de progression devant moi. Désormais, il faut oublier les déceptions du passé. Travailler. Aller de l’avant. Aujourd’hui, c’est derrière moi. Je laisse place à la route. J’évoluerai au sein de l’équipe DN3 de Creuse Oxygène. Je pense que je vais faire de très belles courses en 2014. »

Merci aux photographes Steeph Fleuriau, Marjorie Menut, Fabien Vergnaud. N’hésitez pas à cliquer pour découvrir plus de photos et à vous abonner à notre compte Twitter.

Une réflexion sur “Mathieu Morichon : « Le mental, c’est ce qu’il me manque ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s