Romain Seigle : «Pour moi, le cross, c’est 100% plaisir»

Il l’espérait. On lui souhaitait. Il l’a fait. Dimanche dernier, à Besançon, lors de la première manche de la Coupe de France de cyclo-cross, Romain Seigle (…) a fait la remontée de l’année. Parti en 11e ligne, sur la grille de départ, ce spécialiste du VTT a pris la 5e place de l’épreuve Espoirs. Pourquoi ? Comment ? Romain Seigle se confie à La Gazette des Sports.

Photo : Marie Lesage
Photo : Marie Lesage

Lors de ses deux premières saisons chez les Espoirs, Romain Seigle (Club Viennois d’Animation Cyclisme) n’avait pas fait du cyclo-cross. Mais cet hiver, l’Isérois en a décidé autrement. «Pour moi, le cyclo-cross, c’est 100% plaisir ! Je fais ça car j’en ai envie. Pas forcément pour préparer quelque chose ou parce que j’ai des capacités dans ce domaine.» Indique le Rhônalpin.

Parti de la 11e ligne, Romain Seigle n’a pas cessé de remonter. «Je savais que j’allais partir loin. Aussi loin ? Quand même pas. C’est le jeu. Je n’ai pas fait de cross pendant deux ans donc quelque part c’est normal.» Explique l’Isérois. Mais au fil des tours, l’aîné de la fratrie Seigle a remonté ses adversaires un à un. «Je n’avais pas grand chose à perdre en partant si loin. Je voulais juste me faire plaisir. Le contrat est plus que rempli !»

Photo : Caroline Valognes
Photo : Caroline Valognes

Le danger de ce genre de situation réside dans le fait de se «cramer» en remontant trop vite. Une situation bien connue par le pensionnaire du Pôle Espoir de Besançon. «J’ai pensé à ce coup de bambou. Mais le VTT m’a donné l’habitude de ce type d’effort. En règle général, je sais l’éviter.» Explique l’intéressé à La Gazette des Sports avant de poursuivre. «Je ne me suis jamais énervé. Il me fallait vraiment remonter progressivement. L’essentiel était de ne pas chuter, casser du matériel ou m’accrocher…»

Demain, dimanche, Romain Seigle s’alignera sur la première manche de la Coupe du Monde à Valkenburg. Si sa cinquième place, acquise à Besançon la semaine passée, le motive pour la suite, le Rhônalpin va découvrir le niveau international. Dans la foulée, l’équipe de France se réunira pour un stage national. Le moment d’établir la sélection pour les prochains Championnats d’Europe, début Novembre en Allemagne.Mais d’ici là, Romain Seigle espère «faire de son mieux».

Par Josselin Riou
@Josselin_Riou

Une réflexion sur “Romain Seigle : «Pour moi, le cross, c’est 100% plaisir»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s