Tour De Bretagne

47e Tour de Bretagne Cycliste

Durant une semaine, du Jeudi 25 Avril au Mercredi 1er Mai, les cyclistes des quatre coins du monde emprunteront les routes sinueuses de la Bretagne pour s’adjuger la 47e édition de l’ancien Ruban Granitier. En exclusivité pour La Gazette Des Sports, cinq coureurs vous conteront, chaque soir, après l’étape, ce qu’ils ont vécu sur les routes bretonnes. Parmi eux, le playboy Italien Eugenio Alafaci (Léopard Trek), le benjamin français Félix Pouilly (CC Nogent), le talentueux Julian Alaphilippe (Etixx – Ihned), le breton Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne) et enfin le gascon Alexis Guérin (Entente Sud Gascogne).

Sixième étape : Huelgat / Huelgat (CLM)

Dylan Van Baarle (Rabobank) s'est facilement imposé sur l'épreuve chronométrée / Mathilde L'Azou
Dylan Van Baarle (Rabobank) s’est facilement imposé sur l’épreuve chronométrée / Mathilde L’Azou

Eugenio Alafaci (Léopard Trek) : 

« Pas très bonne journée que ce mardi… Les jambes ne tournaient pas beaucoup. Je me suis défendu comme je l’ai pu pour finir 29e (à 1’10 » du vainqueur, le néerlandais Dylan Van Baarle). Le Contre-La-Montre n’est vraiment pas spécialité mais lorsque je prépare spécifiquement cet effort, je peux faire quelque chose.

Aujourd’hui, ce n’était pas le cas, et ça s’est vu. Je ne m’étais pas entraîné pour cet effort donc je ne pouvais pas espérer grand chose de mieux. Demain, c’est la dernière étape de ce Tour de Bretagne. Je connais le circuit final de demain. C’est un circuit que j’apprécie, qui me convient. Je pense que l’étape sera difficile, dès le départ. J’espère réellement pouvoir enfin avoir une chance de gagner une étape ! »

Léopard CLM
Les coureurs de la formation Léopard à l’échauffement /Mathilde L’Azou

———————————————————————————————————————————

Cinquième étape : St Thélo / Le Quillo

Timothy Dupont remet le couvert sur le Tour de Bretagne / Alexia Tintinger
Timothy Dupont remet le couvert sur le Tour de Bretagne / Alexia Tintinger

Julian Alaphilippe (Etixx – Ihned) / 2e :

« Aujourd’hui était une étape rapide. L’échappée du jour a mis du temps à se dessiner ! Elle a finalement été reprise sur le circuit final. C’était sympa de monter la célèbre côte de Mur-De-Bretagne, où il y avait eu, l’an passé, une arrivée de ce même Tour de Bretagne. Pour demain, je vais essayer de faire un bon Contre-La-Montre malgré que ce ne soit pas ma spécialité. Je reste très motivé pour ces deux dernière étapes !

En ce moment, l’équipe est vraiment très forte et sur cette cinquième étape, j’ai pu compter sur la précieuse aide de mes coéquipiers pour l’emballage final. Je suis déçu de ne prendre que la deuxième place, j’aurais vraiment aimé gagner cette étape, mais bon… Timothy Dupont (le vainqueur) est parti le long des barrières, avec l’élan. Je n’ai pas pu faire mieux que de prendre sa roue.»

Julian Alaphilippe est une nouvelle fois passé proche de la victoire / Alexia Tintinger
Julian Alaphilippe est une nouvelle fois passé proche de la victoire / Alexia Tintinger

Eugenio Alafaci (Léopard Trek) :

« Ce soir, je suis fatigué des différents efforts consentis. Pour une fois, je me suis enfermé, à 300 mètres de la ligne d’arrivée, et je n’ai rien pu faire. Je perdais des places et je n’ai pu jouer ma chance lors de ce sprint. Heureusement, Alex et Pit, ont réalisé une très belle course pour le compte de notre équipe, la Léopard-Trek. Ils ont été très bons et m’ont vraiment aidé dans les derniers kilomètres de l’étape.»

Pouilly stage 4

Félix Pouilly (CC Nogent / Oise) : 

« C’est simple, pour moi, c’est l’enfer. Aujourd’hui, j’ai vécu une véritable galère… »

Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne) :

« Aujourd’hui, j’ai bien mis 30 minutes avant de retrouver de bonnes sensations sur le vélo. Ensuite, je suis parvenu à me replacer au sein du peloton. Lorsque nous sommes rentrés sur la grosse échappée du jour, j’ai pu suivre les quelques coups qui tentaient de sortir sans réellement produire de trop gros efforts.

Ensuite, j’ai aidé mes équipiers à se replacer avant d’attaquer le Mur de Bretagne. Pour ma part, j’ai géré la fin de l’étape, pour rallier l’arrivée. Le chrono de demain, mardi, se fera en mode ‘ récupération ‘ pour pouvoir boucler la boucle de ce Tour de Bretagne, Mercredi.»

———————————————————————————————————————————

Quatrième étape : Le Rheu / Fougères

Julian Alaphilippe s'est facilement imposé à Fougères / Alexia Tintinger
Julian Alaphilippe s’est facilement imposé à Fougères / Alexia Tintinger

Julian Alaphilippe (Etixx-Ihned) / 1er

« Bien évidement, aujourd’hui, je suis très satisfait de cette victoire. Depuis le début de ce Tour de Bretagne, l’équipe a un très bon comportement.

Nous sommes en forme et j’espère que cela va continuer ainsi jusqu’au bout ! Demain lundi, encore une difficile étape qui s’annonce. Nous allons tous donner notre maximum…»

Jacques Bouchevreau s'est transformé en équipier de luxe / Alexia Tintinger
Jacques Bouchevreau s’est transformé en équipier de luxe / Alexia Tintinger

Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne)

« Aujourd’hui, la tactique mise en place par le Directeur Sportif, Frédéric Guesdon, a fonctionné. Avec Luc Tellier, nous avions pour mission de prendre les échappées dès le départ. Nous avons pris chaque coup qui partait et donc grillés beaucoup de cartouches. Ça a beaucoup bagarré pour sortir et finalement, nous n’étions pas présents à l’avant de la course.

Par la suite, le but était de protéger le plus longtemps possible Maxime Renault, qui avait coché cette étape mais aussi Julien Guay, qui avait également les moyens de bien faire, sur cette arrivée difficile. Maxime a finalement terminé 2e de l’étape derrière Julian Alaphilippe. Personnellement, j’ai terminé dans le gruppetto, à plus de 18 minutes mais ce n’est pas grave. Les étapes qui me correspondaient sont passées. Désormais, je veux aider les copains !

Frédéric Guesdon, notre DS, était satisfait, au terme de l’étape. Maxime s’est retrouvé dans la dernière petite échappée de la journée et il a su résister au retour des poursuivants pour faire deuxième. Bien sur, il y a une pointe de déception de passer si près de la victoire sur une course telle que le Tour de Bretagne. N’oublions pas que le niveau est quand même assez élevé pour nous. Je tiens à féliciter Julian pour sa victoire du jour. »

———————————————————————————————————————————

Troisième étape : La Turballe / Le Rheu

Timothy Dupont s'impose sur la 3e étape / ALexia Tintinger
Timothy Dupont s’impose sur la 3e étape /Alexia Tintinger

Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne) :

« Aujourd’hui, journée spéciale avec 175 kilomètres tranquilles pour le peloton. Ensuite, c’était la bagarre. Personnellement, je suis sorti après les deux premiers Grand Prix de la Montagne. Malheureusement, j’étais seul. Je n’avais donc aucunes chances ! L’équipe Sojasun a essayé de bordurer mais ils n’ont fait qu’allonger le peloton pourtant le vent était fort propice. Sur le circuit final, tortueux, nous avions le vent de coté pratiquement tout le temps !

Jacques Bouchevreau aura tenté de résister jusqu'au bout, en vain / Alexia Tintinger
Jacques Bouchevreau aura tenté de résister jusqu’au bout, en vain / Alexia Tintinger

Le peloton était très en ligne avec des cassures, etc… À l’arrivée, quatre coureurs sont sortis à deux tours du final et nous sommes arrivés au sprint. Avec l’équipe de Bretage, nous étions bien placés pour favoriser Fabrice Seigneur, mais il s’est fait serrer dans l’emballage final.

J’ai réussi à passer dans un trou de souris, de l’autre côté et m’en tire avec une petite place de 26e. Encore une journée avec de bonnes jambes et finalement moins de fatigue qu’hier. Désormais, j’espère passer les bosses des prochaines étapes ! »

———————————————————————————————————————————

Deuxième étape : Ploemel / La Turballe (174,2 kilomètres)

Riccardo Zoidl fait coup double sur le Tour de Bretagne / Alexia Tintinger
Riccardo Zoidl fait coup double sur le Tour de Bretagne / Alexia Tintinger
Julian Alaphilippe et les Etixx-Ihned s'attendent à une fin de semaine difficile / Alexia Tintinger
Julian Alaphilippe et les Etixx-Ihned s’attendent à une fin de semaine difficile / Alexia Tintinger

Julian Alaphilippe (Etixx-Ihned) :

« Aujourd’hui, l’étape était sans grandes difficultés mais truffée de piège avec le vent ! Avec seulement cinq coureurs dans l’équipe, il nous était impossible de gérer la semaine de course avec le maillot de leader sur les épaules. Nous avons donc réussi a placer Petr Vakoč dans la bonne échappée de sept coureurs.

Malheureusement, l’échappée est allé au bout sans Petr… Deux coureurs terminent devant avec quelques secondes d’avance, du coup, nous avons perdu le maillot de leader mais rien n’est encore perdu définitivement. En échange, nous avons récupéré le maillot de meilleur grimpeur par l’intermédiaire de Florian Sénéchal. Demain sera un autre jour ! »

Félix Pouilly fût piégé par les bordures. Une erreur de jeunesse / Alexia Tintinger
Félix Pouilly fût piégé par les bordures. Une erreur de jeunesse / Alexia Tintinger

Félix Pouilly (CC Nogent) :

« Cela s’est mal passé pour moi aujourd’hui. C’est entièrement de ma faute : au km 80 environ une échappée était sortie et le peloton faisait tempo. C’était un moment de course  » off « . Je me trouvais tout derrière , dans les derniers du peloton. Et puis, un virage à gauche, Vendée U qui fait un coup de bordure. J’ai remonté quelques mecs, mais ça avait pété devant moi. Je suis resté avec quelques coureurs à 100 mètres du peloton pendant plusieurs kilomètres, mais on est jamais rentré. La suite s’est résumé à rallier l’arrivée dans les délais, j’ai trouvé le temps très long.

C’est une grossière erreur qui coûte cher, je m’en veux beaucoup car les jambes étaient correctes, c’est juste une énorme faute de placement sur une étape piégeuse.

J’espère me rattraper au plus vite auprès de mon équipe. Nous ne sommes plus que quatre et les trois autres coureurs sont encore dans la course au général, j’essayerai de les aider au mieux.»

Jacques Bouchevreau au départ de la 1ère étape / Alexia Tintinger
Jacques Bouchevreau au départ de la 1ère étape / Alexia Tintinger

Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne) / 107e

« Difficile journée ! (Sourire) Non, aujourd’hui, ça allait. Les jambes étaient bien meilleurs qu’hier. Je pense même en avoir, un peu, trop fait en début d’étape… Un groupe de trois coureurs est parti dans lequel Julien Guay représentait la sélection de Bretagne. Ensuite, les Vendée U ont mis un coup de bordure en place, lorsque le vent était 3/4 dos. Heureusement, le peloton a roulé et tout est plus ou moins rentré dans l’ordre.

Juste avant que nous arrivions dans les marais, aux abords de La Turballe, j’ai lancé un coup ! On s’est retrouvé à sept à l’avant avec Périchon (Bretagne-Séché), Botrel (Bretagne), Morice (Vendée U), Nick VanDerLijke (Rabobank) et d’Etixx-Ihned et l’autrichien Zoidl (Team Gourmetfein-Simplon), futur vainqueur… Nous avons pris jusqu’à 1’30 » d’avance, ça commençait à sentir bon ! Malheureusement, avec le vent de face dans les marais, nous perdions beaucoup de jus. Une fois arrivés sur le circuit final, le peloton a embrayé. Les costauds de l’échappée ont attaqué pour finir à deux (VanDerLijke / Zoidl) avec plus de 40″ d’avance sur le peloton qui nous a repris en toute fin de course…

Je suis content d’avoir pu peser sur la course et d’avoir été proche d’un top 10 en créant l’échappée. Cependent, je reste un peu déçu de ne pas avoir pu garder assez d’énergie pour le final, mais pendant la course, on ne peut jamais savoir comment la suite va se passer. J’espère désormais bien récupérer des efforts accomplis aujourd’hui pour pouvoir à nouveau tenter ma chance sur ce Tour de Bretagne !»

———————————————————————————————————————————

Première étape : Sainte – Anne d’Auray / Pluvigner (166,5 kilomètres)

Louis Verhelst (Etixx-Ihned) s'impose à Pluvigner  / Alexia Tintinger
Louis Verhelst (Etixx-Ihned) s’impose à Pluvigner / Alexia Tintinger

Eugenio Alafaci (Léopard Trek CT) / 7e :

« Aujourd’hui, dans les derniers 40 kilomètres, j’ai essayé à de nombreuses reprises de prendre une échappée pour finir cette étape dans un sprint en petit comité et espérer l’emporter. Mais finalement, ce n’est jamais sorti et c’est arrivé en sprint massif. Je m’en sors avec une place de 7e… Je ne peux vraiment pas me satisfaire d’un tel résultat. Je sais qu’il y aura encore d’autres occasions de me refaire dans les prochains jours… A demain ! »

Julian Alaphilippe (Etixx-Ihned) / 19e :

« Cette première étape était clairement destinée aux sprinteurs. Personnellement, j’étais un peu juste en début de course. Je suis même tombé au bout de 25 kilomètres dans un virage avec des graviers mais heureusement, rien de grave pour moi. Lorsque nous sommes arrivés sur le circuit final, nous étions tous très bien placés dans l’équipe, excepté Dieter Bouvry qui est malade et qui a dû abandonner.

Florian (Sénéchal) et Louis (Verhelst) étaient les deux coureurs protégés de notre équipe, en cas d’arrivée au sprint je me suis alors sacrifié aux trois derniers kilomètres. J’ai tout donné pour emmener Louis jusqu’aux 200 mètres et la victoire était au bout ! Il y avait une superbe ambiance dans l’équipe. Pour demain nous resterons vigilants mais nous ne passerons pas la journée à rouler. Nous ne sommes plus que cinq dans l’équipe, et les étapes les plus difficiles sont en fin de semaine. Nous essayerons donc de placer un coureur devant et pour le reste, on verra…»

Félix Pouilly (CC Nogent Sur Oise) / 23e :

« J’ai trouvé cette première étape rapide et assez difficile avec la chaleur. Mais j’avais de bonnes jambes, même si j’ai eu chaud et que je ne me sentais pas top à la mi-course. Aucune échappée n’a vraiment durée, donc ça a roulé vite toute la journée, même si mon coéquipier Benoit Daeninck a fait un bout de chemin devant et a pris le maillot des grimpeurs et des rushs. J’ai souffert à certains moments, lorsque ça ‘ vissait ‘, car j’étais mal placé, et je peux vous dire qu’on regrette terriblement cette erreur quand le peloton s’étire ! J’ai également été chercher des bidons pour l’équipe pour la première fois de ma vie, la base du métier ! Une fois arrivé sur le circuit final, j’avais vraiment de bonnes jambes. Dans le dernier tour j’étais très bien placé. J’ai pris le dernier virage au kilomètre dans les dix premiers. Benoit (Daeninck) qui devait faire le sprint pour nous était lui aussi très bien placé. Malheureusement, ça s’est un peu regardé à la relance et on s’est fait déborder par des coureurs venus de l’arrière.

J’ai été impressionné par la vitesse des derniers hectomètres. Je pensais que j’étais bien et que je pourrais faire un truc au sprint ou aider Benoit au mieux, mais en en fait je me suis retrouvé un peu à bloc dans les roues. Je sais donc que même avec de bonnes jambes je n’ai pas encore ce qu’il faut pour jouer ma carte au sprint. Si une occasion se présente, je sais qu’il me faut tenter dans le final. Mais j’ai peur que les prochains jours ne soient plus difficiles qu’aujourd’hui. Je m’attends à de sacrés chantiers ! On verra la suite, mais les jambes sont bonnes et heureusement, car le niveau est vraiment impressionnant sur ce Tour de Bretagne.»

Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne) :

« Je suis toujours impressionné par cette superbe organisation du Tour de Bretagne. Il y a une foule incroyable, tant au départ qu’à l’arrivée pour venir nous supporter. De plus, il faisait un temps magnifique.
A ce niveau de compétition (2.2), la reprise est souvent compliquée pour les amateurs car ça roule vraiment vite. Le pire, c’est dès que la route commence à s’élever ! Aujourd’hui, le circuit final n’était vraiment pas simple car les trois derniers kilomètres étaient assez sinueux avec quelques petites difficultés qui faisaient la sélection. Il fallait donc être bien placé dès l’entrée de ce circuit car par la suite, il était presque impossible de remonter !»
———————————————————————————————————————————
L'italien s'était distingué sur ce même Tour de Bretagne en 2012 / Marine Quiniou
L’italien s’était distingué sur ce même Tour de Bretagne en 2012 / Marine Quiniou

Eugenio Alafaci (Léopard – Trek) :

« Je dirais qu’actuellement, ma forme est optimale, je pense avoir réussi à trouver ma condition idéale. Mon début de saison fût plutôt bon avec quelques places intéressantes (5e du Triptyque Monts et Châteaux) mais par la suite j’ai été très malheureux lors de nombreuses courses. Aujourd’hui, je pense, et j’espère que l’heure de la malchance est enfin terminée. Je suis prêt à faire un grand Tour de Bretagne ! Mon objectif personnel sera de débloquer mon compteur de victoires en m’imposant sur une étape, après avoir terminé 2e l’an passé à Vannes de la première étape… Ce Tour de Bretagne est également un objectif important pour l’équipe car il nous servira de préparation avant la Flèche Du Sud, une épreuve qui se déroulera au Luxembourg et où l’équipe Léopard a envie de bien figurer. »

Félix Pouilly n'a que 18 ans. La Bretagne l'avait sacré Champion de France Junior en Août dernier / Alexanne Bonnier
Félix Pouilly n’a que 18 ans. La Bretagne l’avait sacré Champion de France Junior en Août dernier / Alexanne Bonnier

Félix Pouilly (CC Nogent Sur Oise) :

« Je suis très content d’être au départ du Tour de Bretagne, c’est une chance à 18 ans. C’est une des plus grosses courses de classe 2 en France. Et en plus, en Bretagne, la ferveur populaire est plus forte que partout ailleurs alors au niveau de l’ambiance ça doit être pas mal. J’ai déjà eu l’occasion de courir avec les professionnels (GP de Lillers) mais je pense que le Tour de Bretagne sera bien plus difficile. Avoir la chance de côtoyer les « pros » ne me met pas plus de pression. Non, au contraire, c’est très motivant !

J’ai vraiment bien travaillé avant ce Tour de Bretagne, et cette semaine j’avais de bonnes jambes. Alors même si je m’attends « à recevoir », c’est toujours mieux de l’aborder en bonne condition. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Peut-être que je ne vais pas voir le jour de la semaine, ou peut être que ça se passera mieux que je l’imagine, tout est possible. En tout cas je suis très motivé.

Même si nous avons une équipe très jeune avec trois Espoir 1ère année, les trois autres ont tous la possibilité de faire quelque chose (Benoit Daeninck, Flavien Maurelet et Jimmy Turgis). Surtout Benoit qui commence à être en forme. Je ne pense pas qu’il y aura une tactique autour d’un coureur. On va tous essayer de faire de notre mieux, on avisera au fil des jours. »

Première sélection sous le maillot de la Bretagne pour le ligérien, Jacques Bouchevreau / Alexia Tintinger
Première sélection sous le maillot de la Bretagne pour le ligérien, Jacques Bouchevreau / Alexia Tintinger

Jacques Bouchevreau (Sélection de Bretagne) :

« Depuis six courses, les sensations sont très bonnes. C’est arrivé dès que j’ai arrêté d’être malade, à la sortie de l’Essor Basque. C’est très agréable, l’équipe du VCP Loudéac me fait confiance et attendait beaucoup de moi en ce moment. Ma sélection dans l’équipe de Bretagne tombe en effet au bon moment pour moi. Bien que j’avais en tête de faire ce Tour de Bretagne, il me fallait passer le stade de la sélection et là, j’ai eu de la chance. En effet, je n’étais pas dans la première sélection, mais Stéphane Lebreton (Team Pays de Dinan) a chuté et a dû renoncer.

Sur ce Tour de Bretagne, je vais retrouver mon coéquipier, Luc Tellier. On est content de pouvoir être tous deux dans cette équipe régionale. Nous venons tous les deux d’arriver ensemble de la Loire-Atlantique voisine vers la Bretagne. Faire partie de cette équipe est une sorte de reconnaissance. Cela montre que l’on nous fait confiance ! Porter le maillot de la Bretagne va me faire bizarre car je n’ai pas du tout l’impression d’être Breton. Néanmoins, je vais porter cette tunique avec fierté et ambition ! »

Julian Alaphilippe, ce spécialiste du cyclo-cross prend part au 47e Tour de Bretagne / Patricia Cristens
Julian Alaphilippe, ce spécialiste du cyclo-cross prend part au 47e Tour de Bretagne / Patricia Cristens

Julian Alaphilippe (Etixx – Ihned) :

« Notre équipe, Etixx-Ihned, à l’image des autres formations présentes, est à la recherche du succès sur les routes de ce Tour de Bretagne. Le classement général est notre objectif mais nous espérons aussi pouvoir remporter une étape. Sur le plan personnel, je ferais tout pour faire gagner mon équipe, et pourquoi pas avoir l’opportunité lors d’une arrivée qui me convient.

Je suis globalement satisfait de mon début de saison, mais désormais, j’espère réussir à concrétiser ce que je fais en levant les bras, ça serait vraiment bien ! De plus, je sens que la forme du moment est plutôt bonne. Je vais revenir sur le sol breton qui ne m’a pas réservé que de bons souvenirs puisque j’y ai récemment chuté sur le Tro Bro Léon. Aujourd’hui, j’ai hâte de commencer ce Tour De Bretagne ! »

Alexis Guérin (Entente Sud Gascogne) :

« Je viens sur cette épreuve avec une forme moyenne. Lors du début de saison, j’ai été victime d’une blessure qui m’a empêché de m’exprimer réellement. Je sens que, enfin, cela commence à revenir. J’ai disputé Liège-Bastogne-Liège Espoir, il y a 10 jours où je me sentais bien. Malheureusement, j’ai manqué de chance car je deraille dans la célèbre côte de la Redoute alors que j’étais bien placé. L’effort qui a suivi m’a été fatal. Dernièrement, j’ai pris part à Paris-Mantes.

Sur le Tour de Bretagne, mon objectif personnel sera de reussir à jouer la gagne sur au moins une étape. Avec l’equipe que nous alignons, c’est vrai que nous n’avons pas à rougir ou à complexer des grandes équipes. Je pense que nous prendrons les étapes les unes après les autres pour réussir au mieux notre semaine.»

Une réflexion sur “Tour De Bretagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s