Y.Verardo

 Yoan Verardo, l’espoir déçu.

A 19ans, Yoan Verardo, comme Olivier Le Gac et Florian Sénéchal, est passé proche de l’exploit sur les routes de Saint-Amand-Les-Eaux. Après un hiver compliqué, Yoan Verardo a retrouvé son niveau qu’était le sien l’an passé, lorsqu’il était encore junior. Quatrième des championnats de France élite, le coureur de l’Entente Sud Gascogne s’estime déçu de son sprint final. Il a répondu aux questions de La Gazette Des Sports.

Comment as-tu vécu le passage des rangs juniors à espoir ?

L’hiver a été dur. J’ai eu une hernie discale en septembre dernier qui m’a contraint d’arrêter 3 mois pour pouvoir essayer de guérir. Les premières courses ont donc été difficiles, ce n’est pas la même façon de courir mais je m’y suis habitué et maintenant ça va beaucoup mieux.

Quelles sont les satisfactions de ton début de saison ?

Je suis content de ce que j’ai pu faire en début de saison. Je me suis classé 9ème sur Bordeaux-Saintes, 3ème de la deuxième étape de Boucles de l’Artois, une épreuve de la coupe de France de DN1, mais aussi 10ème de Paris-Mantes, une course de classe 1.2. Enfin, je me satisfait de ma victoire en toutes catégories, à la Chalosse. Après un hiver chaotique, je suis content d’avoir pu retrouver la forme .

Quelles étaient tes ambitions sur ce championnat de France ?

Cette année, le circuit du championnat était tout plat, ce qui était pour m’avantager. Je voulais faire une place dans le top 15. Mon directeur sportif m’avait engagé au Tour Nivernais Morvan pour prendre de la caisse et me préparer en vue de ces championnats de France. Après avoir fais 3ème de la 3ème étape et 7ème de la 4ème étape, j’ai senti que la forme était présente.

Comment s’est déroulée ta course ? 

Dès le début c’est allé très vite ! La moyenne de la course parle d’elle même : 47km/h. Plusieurs coups sont partis mais ils ne prenaient que 10 ou 15 secondes d’avance et ça rentrait très rapidement mais je sentais qu’une échappée allait partir à deux ou trois tours de l’arrivée. De ce fait, je suis resté dans les 30 premiers du peloton en étant très concentré. C’est parti comme je l’avais pensé. Un groupe de 15 coureurs s’est détaché du peloton et est allé au bout. Je me suis fais enfermé pour le sprint. Je suis déçu de ce que j’ai fais dans le final mais bon, 4ème des France c’est quand même beau ! (sourire)

Comment juges-tu ta 4ème place ? Un bon signe pour l’avenir ?

Avant la course, on m’aurait dis :  » Tu fais 4 ! « , j’aurais signé de suite mais après ce sprint raté, je suis assez déçu de moi. En tout cas, ça m’a redonné confiance en moi, c’est indéniable ! Pour l’avenir, on verra bien, mais j’ai envie de faire mieux, année après année .

Quelles sont tes prochaines échéances ?

Ce week-end, je serais à Mareuil et Verteillac, finale du Challenge National Espoir puis dans trois semaines, je fais le Tour des Deux-Sèvres. Ensuite, se profileront les championnats de France piste espoir et le Kreiz Breizh (2.2) pour conclure le mois de juillet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s